L’huitre fine de claire, une perle née en Marennes-Oléron

Fraîcheur garantie
Livraison Express
  • 04 73 14 59 59
Mon panier 0

L'huitre fine de claire de Marennes-Oléron

Originaire de la région ostréicole Marennes-Oléron, l’huitre fine de claire est l’espèce privilégiée des amateurs de saveurs affinées, subtiles et équilibrées. Il est en effet difficile de résister à la qualité de ce produit du terroir, obtenue grâce au savoir-faire de producteurs passionnés.

D’où proviennent les huitres fines de claire ?

C’est dans la région ostréicole Marennes-Oléron qu’est née la célèbre huitre Fine de Claire. Dans un premier temps, l’huitre claire est élevée en pleine mer pendant 2 ou 3 ans. Afin de l’affiner et pour une durée minimale de 28 jours, elle migre ensuite entre terre et mer, au cœur d’anciens marais salants devenus « claires », c’est-à-dire de petits étangs artificiels peu profonds, tapissés d’argile (ce qui les rends imperméables).
Positionnée au-dessous du niveau atteint par les plus hautes marées, la claire dispose d’un système de vannes et de carneaux la reliant à la mer. Ce dispositif lui permet de se remplir et de se vidanger en fonction du cycle des marées. Par bateau ou par un chemin de terre, les claires sont facilement accessibles pour les producteurs de ces huitres claires. Ce mode de production favorise l’exposition des coquillages à la lumière et facilite les échanges thermiques permettant le développement de l’algue microscopique phytoplancton, nourriture de l’huitre claire.

L’huitre fine de claire, un coquillage coloré

Les huitres fines de claire sont reconnaissables au premier coup d’œil grâce à leurs teintes tirant vers le blanc ou le vert. La navicule bleue, algue présente dans les claires, donne en effet cette coloration (plus ou moins prononcée) lors de son filtrage par l’huitre fine de claire. Il est néanmoins intéressant de préciser que seules les huitres claires de couleur verte répondent à l’appellation Label Rouge de cette espèce. Selon son strict cahier des charges, il est en effet obligatoire que le coquillage présente cette nuance au niveau de ses branchies. Elevées entre novembre et mars à une densité de 20 huitres claires au m², c’est-à-dire 3 kg/m², cette variété ostréicole présente une forme homogène, arrondie et bombée.

L’huitre claire, une saveur unique

Au-delà de leur aspect spécifique, les huitres fines de claire se distinguent également par leur saveur délicate. En effet, cette espèce peu charnue sous son manteau translucide déploie un gout affiné, hérité du terroir de claires. Sa senteur agréable et marine vient sublimer un subtil goût de noisette. Parfaitement équilibrée en sel grâce à ses notes iodées, la chair de l’huitre claire offre une consistance molle et une courte longueur en bouche. Pour apprécier ce coquillage riche en eau, la simplicité est de mise. Une simple tranche de pain de seigle, une noisette de beurre frais et une vinaigrette à l’échalote suffisent pour déguster les huitres fines de claire. Cet éventail de saveurs marines est idéalement accompagné d’un vin blanc sec ou même d’un Champagne.

Le parfum iodé de sa chair délicate et le parfait équilibre de ses notes gustatives font de l’huitre claire un mets de choix pour les amateurs des produits de la mer.